Grand Raid Réunion : l’homme à abattre !

Le Grand Raid de la Réunion est toujours une course épique, sans doute l’un des trails les plus difficiles au monde. La trace se faufile au plus profond des cirques de l’ïle volcanique. Le profil en dents de scie est pour le moins cassant mais d’une beauté sidérante. François d’Hæne, le favori sur le papier a eu maille à partir avec Maxime Cazajous jusqu’à la terrible montée du Maïdo. Benoit Girondel, vainqueur l’an dernier de la Diagonale fait une superbe remontée, façon métronome, pour même dépasser un temps le King François. Au ravitaillement de la Possession (143 km), les deux coureurs ne se départagent pas et franchissent la ligne d’arrivée ensemble. Les filles se sont livrées un autre combat titanesque. Mimmi Kotka mène la danse. Mais Jocelyne Pauly remonte la suédoise Mimmy après Sans Souci (126 km). A ce moment, Audrey Tanguy est devant. Finalement, Jocelyne Pauly prend le large et derrière elle, Audrey Tanguy et Juliette Blanchet arrivent 2èmeex æquo. Gilberte Libel est 3ème.

 

Pictures : Franck Oddoux / Test4outside.com

 

 

 

 

Arrivées hommes :

1/ Benoît Girondel et François D’Haene en 23h18’48- 3/ Maxime Cazajous en 24h40’04- 4/ Antoine Guillon en 25h07’37.

Arrivées filles :

1/ Jocelyne Pauly en 28h54’26 – 2/ Audrey Tanguy et Juliette Blanchet en 29h23’25 – 4/ Gilberte Libel en 30h31’25.

The Frozen Road



Un trip en vélo au niveau du cercle polaire canadien, en vélo. Par Ben Page.















































































































































































































































































UP