Preview Marathon des Sables Pérou !

Riche de ses 32 éditions au Maroc, le Marathon des Sables a décidé d’explorer de nouveaux déserts sur de nouveaux continents. En 2017, en plus du Marathon des Sables Maroc, deux nouvelles épreuves ont vu le jour à Fuerteventura (îles Canaries) et au Pérou. Le départ du MDS Pérou va être donné semaine prochaine, dans les dunes du désert péruvien d’Ica. Test4outside.com y sera. Le point sur cette nouvelle épreuve et les forces en présence…

Photos Marathon des Sables.

 

« Il existe de nombreux déserts sublimes à explorer dans le monde, à nous de les faire découvrir à nos prochains concurrents. ». Le MDS Pérou s’inscrit dans cette stratégie de développement et cette envie. La course initiale, le famuex MDS Maroc continue d’exister et de se développer, le Half MDS Fuerteventura permet de découvrir l’univers particuliers du désert et l’épreuve du Pérou présente un parcours ambitieux.

 

L’épreuve parcourra 250 km à travers les paysages uniques des déserts de Nasca et Paracas, près d’Ica. Le Marathon des Sables Pérou est calqué sur la course originelle : environ 250 km en 6 étapes, allure libre, autosuffisance alimentaire, le tout dans un environnement désertique et avec un encadrement de niveau professionnel.

Il se déroulera au niveau de la mer, avec tout de même des ascensions de dunes et plateaux rocheux de 300-400 mètres. Le parcours compte sans doute moins de dénivelé qu’au Maroc, mais propose des vues extraordinaires depuis les hauteurs.

L’organisation a travaillé en lien avec des archéologues pour définir le parcours, les endroits où bivouaquer… Dans cette zone, il y a en effet des géoglyphes incas – ces dessins que l’on ne peut voir que depuis le ciel – et des itinéraires incas – plus de 30 000 km de sentiers qui touchent plusieurs pays !

 

 

 

 

 

 

LES TRAILERS DU PROCHAIN MARATHON DES SABLES PEROU. LES FORCES EN PRÉSENCE

Les hommes

Gediminas GRINIUS (LIT)

En dehors du soleil péruvien que son crâne rasé risque de ne pas apprécier, ce militaire

Lituanien de 38 ans ne craint pas grand-chose. Vainqueur de l’Ultra-Trail World Tour 2016,

victorieux ou placé sur les plus gros ultras de la planète (1e à L’Ultra-Trail du Mont Fuji 2015,

2e à l’UTMB 2016), il n’a toutefois aucune expérience ni de la course désertique, ni de la

course à étapes.

 

 

Rachid EL MORABITY (MAR)

Le coureur marocain de Zagora a déjà gagné 5 MARATHON DES SABLES MAROC (2011, 2014,

2015, 2016, 2017). À 35 ans, il est dans une forme éblouissante, mais il ne connait pas encore

le désert d’Ica et ses dunes géantes…

 

 

Julien CHORIER (FRA)

Première participation au MARATHON DES SABLES pour l’ultra-trailer français au palmarès

très fourni (vainqueur notamment du Grand Raid de La Réunion et de la Hardrock 100).

« Je n’ai pas l’expérience de ce type de course, ni de l’environnement. Alors je ferai tout

pour vivre au mieux l’aventure, et on verra ce qui se passe… »

 

Erik CLAVERY (FRA)

Pour sa première participation au MARATHON DES SABLES MAROC en 2016, il avait terminé

en 5e position, et il vient de gagner en septembre le Grand To Grand aux États-Unis, course

au format copié/collé du MDS.

 

 

Iain DON-WAUCHOPE (RSA)

Ce Sud-Africain de 42 ans est un habitué des premières places sur les courses-aventures,

mais aussi sur des trails plus classiques. Il n’a jamais pris part au MARATHON DES SABLES,

mais connait déjà le principe de la course à étapes.

 

 

Remigio HUMAN QUISPE (PER)

Le meilleur coureur de montagne péruvien aura fort à faire pour réitérer sa première place

sur le HALF MARATHON DES SABLES FUERTEVENTURA, mais il pourra compter sur l’expérience

acquise en avril dernier au MDS MAROC (5e).

 

 

Les filles

Nathalie MAUCLAIR (FRA)

L’une des meilleurs ultra-traileuses de la planète : elle a déjà gagné toutes les épreuves les plus

disputées (Ultra-Trail du Mont-Blanc, Grand Raid de La Réunion, Championnats du Monde IAU

de Trail…). Le MARATHON DES SABLES MAROC lui a résisté à deux reprises, avec deux superbes

2e place (2016 et 2017). Ce tout premier MDS PERU ne devrait pas lui échapper !

 

Ruthann SHEAHAN (IRL)

Cette quadra irlandaise est une spécialiste des ultramarathons sur route, avec un impressionnant

record à 229,346 km sur 24 heures ! Elle a participé une fois au MARATHON DES

SABLES MAROC (2012 – 23e) et devrait pouvoir capitaliser sur cette première expérience.

À surveiller de près, notamment sur les étapes roulantes.

 

Claudia FORSTER (SUI)

Douzième au MARATHON DES SABLES MAROC cette année pour sa seule expérience dans

le monde de l’ultra. Une challenger en puissance.

 

 

Nahila HERNANDEZ SAN JUAN (MEX)

Huitième du MDS 2009, Nahila a depuis parcouru bien du chemin sur les épreuves les plus

difficiles de la planète (Badwater, Gobi March, Last Desert Antarctica…), avec de nombreux

podiums et victoires à la clé. Blessée au Spartathlon en septembre dernier, l’incertitude

plane sur son état de forme.

 

 

 

 

 

 

 

 

TOUS LES MARATHONS DES SABLES 

MARATHON DES SABLES MAROC

 

« Le MARATHON DES SABLES est né au Maroc, et restera au Maroc ! Après 23 années consécutives, nous sommes vraiment très fiers de l’accueil qui nous est réservé dans ce pays et de la confiance dont nous bénéficions. » Patrick Bauer.
• 33e édition du 6 au 16 avril 2018
• 1er ultra-trail désertique au monde
• Sahara sud-marocain
• 250 km, 6 étapes, 7 jours d’autosuffisance alimentaire
• entre 30 et 90 km par étape
• un parcours mixte proposant tous les terrains désertiques (dunes, ergs, oueds, jebels…)
• 20000 concurrents en 32 ans, 1200 concurrents par édition
• plus de 50 nationalités représentées chaque année
• 20% de femmes, 80% d’hommes
• 32% de Britanniques, 23% de Français, 5% d’Espagnols
• 700 personnes pour l’encadrement
• hébergement des concurrents sous tente berbère

 

 

HALF MARATHON DES SABLES FUERTEVENTURA

 

« L’envie de partager avec le plus grand nombre cette grande aventure du MARATHON DES SABLES nous a menés à créer un ’ semi-marathon des sables’ : le HALF MARATHON DES SABLES FUERTEVENTURA – l’aventure à portée de tous. » Patrick Bauer.
• 1e édition du 25 au 30 septembre 2017
• Fuerteventura, îles Canaries, Espagne
• 120 km, 3 étapes, 4 jours d’autosuffisance alimentaire
• entre 25 et 65 km par étape
• un parcours très « typé trail »
• 300 concurrents pour la 1e édition
• 40 nationalités représentées
• 32% de femmes, 68% d’hommes
• 34% de Français, 20% d’Espagnols, 12% de Britanniques, 5% d’Italiens
• des concurrents moins expérimentés, plus « casual »
• 100 personnes pour l’encadrement

 

 

MARATHON DES SABLES PERU

 

« Nous sommes allés nous promener sur un autre continent, en Amérique du Sud, et nous avons découvert une terre d’aventure incroyable entre l’Océan Pacifique et la Cordillère des Andes. » Patrick Bauer.
• 1e édition du 26 novembre au 6 décembre 2017
• Désert d’Ica, Pérou
• 1ère épreuve autorisée à se dérouler dans cette région riche en vestiges archéologiques
• 250 km, 6 étapes, 7 jours d’autosuffisance alimentaire
• entre 15 et 85 km par étape
• un parcours grandiose mettant en scène les dunes géantes du désert d’Ica (300 m de haut)
• 300 concurrents attendus sur la 1e édition
• plus de 30 nationalités représentées
• 20% de femmes, 80% d’hommes
• 32% de Français, 16% de Britanniques, 12% de Japonais, 8% de Péruviens
• 200 personnes pour l’encadrementUne épreuve qui s’annonce de toute beauté, en immersion dans un désert grandiose, au plus proche des racines culturelles du continent sud-américain.

 

 

L’HISTOIRE DU MARATHON DES SABLES. HIGHLIGHTS. 

1984 : À 28 ans, Patrick Bauer parcourt à pied,

en solitaire, en autonomie totale, 350 km dans

le Sahara. Cette traversée durera 12 jours : c’est

le point de départ du MARATHON DES SABLES.

 

1986 : Premier MDS avec 23 pionniers.

 

1989 : 170 concurrents prennent le départ de

la course.

 

1991 : La guerre du Golfe pénalise le MDS, mais

la solidarité d’une partie des concurrents permet

à l’épreuve de se dérouler, prouvant toute

la valeur fédératrice du sport.

 

1992 : Le règlement se durcit pour s’assurer

que l’épreuve se court sur un pied d’égalité.

 

1994 : Arrivée des Doctrotters sur la course.

 

1995 : 10e anniversaire. Mise en place d’une

station de pompage photovoltaïque pour les

habitants du village d’Ighef n’rifi (sud d’Er-Rachidia).

Les actions de solidarité resteront la

marque de fabrique du MDS par la suite.

 

1997 : Cette année signe le début de la saga des

frères Ahansal (10 victoires pour Lahcen et 5

pour Mohamad).

 

1999 : Un hôpital mobile voit le jour sur le MDS.

Une trentaine de praticiens de terrain, médecins

et infirmiers rejoignent la caravane. Un hélicoptère

dédié et dix véhicules tous-terrains

suivent les concurrents.

 

2000 : Internet fait son entrée au MDS. L’organisation

retransmet en direct les textes et les

photographies de la course. Les concurrents

peuvent communiquer avec les leurs et recevoir

des messages d’encouragement.

 

2001 : Pour la première fois la grande étape,

traditionnellement appelée « La 70 », passe la

barre des 80 km. Le seuil de 240 km est également

franchi puisque le 16e MDS fera 243 km.

Pour la 1ère fois aussi il n’y a que des Marocains

sur le podium.

 

2002 : Cette édition est marquée par une tempête

de sable. Les médecins inventent un engin

de « nettoyage basse pression » pour rincer les

yeux des coureurs.

 

2005 : La luxembourgeoise Simone Kayser est

la première femme à remporter 3 MDS. Pour

cette 20e édition, on atteint le chiffre magique

de 777 coureurs au départ.

 

2006 : Un vent qui dessèche et une hygrométrie

très élevée font des dégâts sur les organismes.

On dénombrera 146 abandons, un record.

 

2008 : L’association SOLIDARITÉ MARATHON

DES SABLES est créée. L’objectif : développer

des projets en faveur de l’enfance et des populations

défavorisées dans les domaines de

la santé, de l’éducation et du développement

durable au Maroc.

 

2009 : Le MDS est perturbé par des crues inédites

au Maroc. Le parcours est improvisé au

jour le jour. Ce MDS sera au final le plus court

avec 202 km, mais sans doute l’un des plus

durs…

 

2010 : Record de participation (1013) pour la

25e édition. Record de distance aussi : 250 km,

et un parcours considéré comme le plus difficile

par les anciens.

 

2013 : Au départ 1 027 compétiteurs, nouveau

record de participation. La sixième étape se

transforme en étape « Charity » chronométrée,

parrainée par l’UNICEF.

 

2015 : 30e anniversaire de l’épreuve avec 1300

concurrents au départ (record de participation).

2016 : 257 km, le nouveau record de distance

du MDS.

 

2017 : C’est le début de l’exploration de nouveaux

déserts avec la création du HALF MDS

FUERTEVENTURA (du 25 au 30 septembre), soit

120 km en 4 jours sur les îles Canaries pour permettre

au plus grand nombre de tenter l’aventure

MDS, et du MDS PERU (du 26 novembre au

6 décembre) dans le Désert d’Ica, un MDS entre

désert et océan.

 

 

 

 

UP