Montres
Produit 2019
Homme, Femme

Garmin Forerunner® 45

Habitués aux “monstres” de technologie que sont les grosses montres dédiées aux pratiques outdoor, nous étions assez curieux de découvrir la Garmin Forerunner® 45, une entrée de gamme.

 

L’étonnement prime au premier contact : la montre très fine est extrêmement légère : 37 grammes sur notre balance. Résultat : on ne la sent absolument pas au poignet. L’autre gros point positif concerne son bracelet très doux et confortable. Son effet stretch appuyé lui permet de ne jamais meurtrir le poignet. Toujours au chapitre des premières impressions, on ne sait pas si la montre fait “cheap” ou si elle offre un design épuré. En tout cas, elle assume son statut de produit d’entrée de gamme avec un prix en dessous des 200 euros. Pour autant, on verra que la Garmin Forerunner® 45 n’est pas forcément un produit au rabais car cette montre a une carte à jouer auprès des coureurs et amateurs d’outdoor.

 

Avouons-le, nous sommes plus familiers de l’univers et de l’ergonomie Suunto et passer à celui de Garmin aurait pu être compliqué. Ce n’est pas le cas. C’est même un réel plaisir de faire ses premiers pas avec la configuration de la Garmin Forerunner® 45. C’est en effet un jeu d’enfant, on est pris par la main et les personnes qui redoutent la technologie, les mises à jour et les problèmes récurrents de synchronisation seront immédiatement conquis par Garmin Connect : c’est fluide, enfantin, ça marche tout de suite et l’application est aussi belle visuellement (on ne peut s’empêcher de penser à l’application Suunto dont le design tristounet remplace celui de Movescount) qu’efficace en terme d’ergonomie. On note cependant quelques bugs mineurs de lecture sur Iphone X.

 

 

Nous avons utilisé la montre en trail running, course sur route et vélo. Commençons par la faiblesse de la Garmin : sa batterie. On peut considérer que pour une utilisation normale et quotidienne, c’est à dire : réception des notifications, deux séances de sport (pas trop longue) avec utilisation du GPS et fréquence cardiaque, la montre tient environ une semaine. Avant qu’elle ne soit complètement déchargée, un message doublé d’une petite sonnerie averti qu’il faut la brancher à une prise USB via son cable à quatre plots. Il faut être précis au moment du branchement, on regretterait presque la prise aimantée Suunto. Quoiqu’il en soit, la Garmin Forerunner® 45 est prévue pour environ 13 heures d’autonomie en mode GPS. C’est largement suffisant pour l’utilisation prévue et le type de sportifs visés : distances courtes à moyennes, sorties multiples la semaine avec possibilité de recharge.

 

 

Sur le terrain, nous avons apprécié ses fonctions classiques mais suffisantes et efficaces pour l’entrainement. Deux points nous ont déçus : la précision GPS (dans une moindre mesure) et les informations de fréquence cardiaque. Ces dernières, comme pour la plupart des modèles optiques sont fantaisistes, aléatoires, notamment en début d’exercice. Ce n’est pas propre à Garmin, puisque l’on faisait référence à la Suunto S9 Baro, on note les mêmes imprécisions qui obligent à ré-utiliser la bonne vieille ceinture cardio.

 

L’allure, la distance, les intervalles, les chronomètres… on dispose du minimum sur la Garmin Forerunner® 45 et bien plus ! Nous nous sommes laissés tenter par un programme d’entrainement gratuit disponible sur Garmin Connect : très bien conçu, simple et sympathique d’utilisation, un bon moyen de se motiver. Ça semble de prime abord ridicule mais les encouragements que la montre envoie régulièrement font plaisir et poussent à se dépasser.

 

 

Pour nous, l’élément clé de ce type de montre n’est pas le décompte des calories ou du nombre de pas par jour, mais la création d’un entrainement fractionné. La Garmin Forerunner® 45 est bien entendu capable de répondre à cette demande (Start-Activité-Options-Entrainements-Intervalles-Modifier-Intervalle-Type). Si le chemin est long et les pressions sur les multiples boutons nombreuses, on arrive finalement à configurer sa Garmin.

 

L’importance du GPS est somme toute limitée sur ce type de montre qui n’a pas vocation à guider son utilisateur ou à forcément le ramener au bercail en cas de perte dans les bois (fonction petit poucet !). Au sujet de la qualité de la trace (La Garmin utilise le GPS, Le Glonass et Galiléo) que l’on peut lire sur son smart phone, on note parfois des petites erreurs comme le montre les deux captures d’une même sortie trail avec la Garmin Forerunner® 45 et la Suunto S9 Baro.

 

 

 

Au niveau du calcul de la distance, l’écart n’est pas important en course à pied avec un modèle haut de gamme. La Garmin Forerunner® 45 se comporte donc tout à fait honorablement. Idem en VTT et vélo de route où l’on enregistre quelques variations dues à un intervalle de capture plus élevé. Les tours automatiques sont de 5 kilomètres. Sauf erreur de notre part, il n’y a pas de possibilité de coupler la montre à un capteur de puissance.

L’altimètre est couplé au GPS, il ne s’agit pas d’une altimètre barométrique.

 

Au delà des fonctions d’entrainement, la Garmin Forerunner® 45 possède de nombreux widgets et petits services qui peuvent énerver ou enchanter. On avoue que l’arrivée des notifications du smart phone sur la montre est toujours un plaisir : ça permet de consulter discrètement ses messages sans avoir à manipuler son téléphone. Avouons aussi que l’écran réduit de la Garmin Forerunner® 45 ne facilite pas forcément la lecture. La fonction que nous avons le plus aimé ? Celle qui permet de retrouver son téléphone ! Autre clin d’oeil, l’application Garmin Connect indique la durée de vie des chaussure de running : gadget ou info importante ? Une aide à la décision en tout cas. La fonction indispensable ? L’appui long sur la bouton en bas à gauche pour gérer la musique de son smart phone via des écouteurs : la montre permet de lire les morceaux, de modifier le volume…

 

L’écran non tactile est piloté par cinq boutons. Il faut bien repérer chaque fonction et difficile d’éviter les erreurs lors de la prise en main.

 

 

Le cœur de la Garmin Forerunner® 45 fait donc le job au poignet d’un sportif qui souhaite avoir un produit simple, léger, à un prix contenu. Cette montre permet de s’entrainer sans se compliquer la vie. Le couplage avec Garmin Connect offre des fonctionalités intéressantes pour progresser. Ses limites ? Une autonomie limitée et pas (ou peu) de retour sur le niveau de récupération. Il faudra également vérifier la solidité dans le temps de la Garmin Forerunner® 45.

 

"Le cœur de la Garmin Forerunner® 45 fait donc le job au poignet d’un sportif qui souhaite avoir un produit simple, léger, à un prix contenu. Cette montre permet de s’entrainer sans se compliquer la vie. Le couplage avec Garmin Connect offre des fonctionalités intéressantes pour progresser. Ses limites ? Une autonomie limitée et pas (ou peu) de retour sur le niveau de récupération. Il faudra également vérifier la solidité dans le temps de la Garmin Forerunner® 45."

Notes

  • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • ERGONOMIE
    7
  • PRECISION GPS
    7
  • FREQUENCE CARDIAQUE
    4
  • INTERVAL TRAINING
    6
  • SYNCHRONISATION
    8
  • AUTONOMIE Batterie
    4
  • MODE EMPLOI
    8

Prix : 199,99

Poids

37

Note globale

6.29

TEST LONGUE DUREE

décembre 2019

Nous avons utilisé cet équipement sur une longue période de temps
Voici ce que nous pensons après une utilisation intensive :

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS SUR CE PRODUIT ?

Recevez vos réponses par email. Avez-vous une question particulière concernant la conception, l'utilisation, la durabilité ou autre sur un produit testé? Nous répondrons à votre question personnellement.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CE PRODUIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • TREKKING
    • VIA FERRATA
    • CANYONING
    • SKI
    • RAQUETTES
    • SKI RANDONNÉE
    • TRAIL RUNNING
    • ALPINISME
    • ESCALADE
    • VTT
    • VÉLO ROUTE
    • TRIATHLON
UP