Montagne
Produit 2017
Homme

HOKA One One Speed Goat 2

La deuxième génération de Speed Goat prend le relais depuis cet été. La Speed Goat a été un beau succès pour Hoka, les coureurs voyant en ce produit un modèle à l’ADN 100% « One One » avec un amorti « king size ». Les autres, ceux qui préfèrent un appui très proche du sol ont évité cette Speed Goat. On aime ou l’on passe son chemin, personne ne reste indifférent à cette Speed Goat.

La version 2 devrait rapprocher un peu ces deux familles de coureurs.

 

Dès les premières foulées, on note une assise au sol améliorée, avec une semelle large. Le maintien, l’enveloppement du pied sont très bons, grâce au travail réalisé sur l’empeigne : qualité des matériaux, renforts, répartition des pressions. Bref, rien ne bouge, que ce soit dans la région du talon ou de l’avant du pied. Attention, ceux qui ont une largeur importante au niveau des métatarses devront choisir la taille avec la plus grande attention, car la Hoka malgré un aspect « pataud », est une chaussure fine. Même si le matériau s’étire un peu, on ressent vite une petite gène si on a le pied large.

 

Le lacet plat qui se fixe selon 6 œillets (option 7) rempli bien sa fonction et reste facile à manier malgré sa relative finesse. La languette est suffisamment rembourrée pour assurer un grand confort.

 

Le pare-pierre est encore léger pour une chaussure de trail, les plastiques un peu « tendres » pour assurer une protection 100% efficace.

 

Le confort général est très bon, Hoka ayant réussi à employer peu de mousses tout en chouchoutant le pied. Sur la balance, on retrouve l’impression de légèreté que l’on a au pied : 278 grammes. Vraiment très (très) agréable.

 

Mais le véritable ADN de la Speed Goat 2 ne se trouve pas là. Il est bien entendu dans la semelle imposante qui développe un amorti qui a fait sa réputation.

 

La Speed Goat 2 peut se courir en fore foot, on trouve alors une semelle réactive, qui relance, qui accroche en tout terrain grâce à son grip puissant. L’amorti est présent mais bien dosé pour aller vite. Dès que l’appui se diffuse vers l’arrière, on trouve un amorti présent en médio pied et très affirmé lorsque l’on se retrouve en talon. La semelle de la chaussure joue alors sur le plan antéro-postérieur ET latéral (dans une moindre mesure). On perd en précision ce que l’on gagne en filtration. L’énorme avantage de ce matelas douillet, c’est de pouvoir attaquer comme un fou à la descente sur un lit de cailloux : on ne sent rien, la chaussure absorbe et on ne subi pas de remontée de terrain. Le désavantage : c’est de perdre de l’énergie si l’on est mal placé à cause de cet amorti. Si on la courre « juste », la Hoka est très agréable et s’avère performante en trail.

 

Son look massif cache une chaussure précise, et pas si haute que ça, les bords de la semelle remontent sur les flancs du pied. Son drop est peu important, 4,5 millimètres. Même si on est un peu « perché », nous n’avons pas retrouvé cette instabilité latérale propre aux anciens modèles, notamment en dévers. La tige et l’enveloppement du pied ont été améliorés.

 

La chaussure relance bien, sans être la plus puissante du marché, déroule de manière fluide (pas de point dur). La rigidité en torsion est conforme à ce que l’on peut attendre d’une chaussure de trail. Les coureurs dont l’appui est plutôt pronateur devront surveiller le vieillissement de la mousse de la semelle qui se tasse rapidement. Certains fabricants ont avoué que la durée de vie d’une chaussure de trail est de 500 kilomètres : combien pour la Hoka ?

 

A noter, la petite sangle bien proportionnée, disposée au niveau du talon pour faciliter le chaussage. Bien vue. On a aimé la qualité perçue du produit (aucun collage baveux), les finitions, le look flatteur et les matériaux employés. Seule interrogation, le vieillissement de ce produit léger.

 

Une très bonne chaussure, atypique, à l’amorti king size, à géométrie variable selon la façon dont on l’aborde. Elle offre en tout cas l’option de s’économiser à la descente quand le terrain tape.

 

"Une très bonne chaussure, atypique, à l’amorti king size, à géométrie variable selon la façon dont on l’aborde. Elle offre en tout cas l’option de s’économiser à la descente quand le terrain tape."

Notes

  • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • Maintien du pied
    8
  • Qualité de l’amorti
    8
  • Accroche
    9
  • Assise au sol
    8
  • Pare pierres
    7

Prix : 140

Poids

278
32 mm 27.5 mm4.5 mm

Largeur pied

M

TYPE DE PIED

Pronateur Universel Supinateur

Note globale

8.00

TEST LONGUE DUREE

février 2018

Nous avons utilisé cet équipement sur une longue période de temps
Voici ce que nous pensons après une utilisation intensive :

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS SUR CE PRODUIT ?

Recevez vos réponses par email. Avez-vous une question particulière concernant la conception, l'utilisation, la durabilité ou autre sur un produit testé? Nous répondrons à votre question personnellement.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CE PRODUIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • TREKKING
    • VIA FERRATA
    • CANYONING
    • SKI
    • RAQUETTES
    • SKI RANDONNÉE
    • TRAIL RUNNING
    • ALPINISME
    • ESCALADE
    • VTT
    • VÉLO ROUTE
    • TRIATHLON
UP