Polyvalentes
Produit 2019
Homme, Femme

Hoka One One Speedgoat 3

Plutôt que de révolutionner sa gamme et de jouer systématiquement la carte des nouveautés (il y en a aussi), Hoka One One améliore d’année en année, par touches successives, ses modèles. Dans cet esprit, la Speedgoat, dans sa version 3, vient de subir une mise à jour. Si dans les grandes lignes, cette version n’est pas très éloignée du modèle Speedgoat 2 que nous avions testé (http://www.test4outside.com/produit/hoka-one-one-speed-goat-2/), quelques améliorations sont à noter.

 

Les changements concernent surtout le maintien du talon, le soutien du pied et son enveloppement.

 

L’équipe de Test4outside.com sortait d’une session d’essais de chaussures « racing light » quand elle a courue cette Hoka One One Speedgoat. Après l’absence d’amorti des racing, l’amorti mœlleux de la Speedgoat 3 a procuré pas mal de confort aux articulations malmenées.

 

Il faut distinguer deux zones, voire trois, dans l’amorti de la Hoka. Toute la partie sous les métatarses est la moins amortie : elle empêche la remontée des aspérités du terrain mais permet, si on adopte une foulée fore foot, d’aller vite sans dissipation d’énergie de la semelle. On bénéficie également d’un grip puissant.

La partie médiane que l’on peut étendre jusqu’au début du talon est souple, dans l’axe avant arrière mais aussi latéralement. Les coureurs qui ne sont pas habitués à cette sensation ont parfois du mal et surveillent le travail de leur cheville. Il y a un peu de tangage et de roulis. Cette zone absorbe les chocs et rappelle les débuts de Hoka qui a pénétré le marché du trail avec son amorti puissant et ses chaussures oversize.

Enfin, il y a la zone définie par le bout du talon, vraiment très souple et ultra amortie, celle qui permet de tout filtrer et d’absorber de gros chocs dans une descente full speed.

 

Il faut revenir sur cet amorti atypique. Bien entendu, une catégorie de coureurs habitués à être en contact avec le sol pour relancer et bénéficier d’une stabilité à toute épreuve, trouveront cette Hoka One One Speedgoat 3 trop filtrante. Les autres trailers, à la recherche de confort, d’une interface puissante entre eux et le terrain seront comblés. Adopter cette Hoka est finalement une philosophie, un choix déterminé par sa foulée, ses appuis et les terrains pratiqués.

 

En tout cas, sur du long, la Hoka One One permet d’être plus hésitant (fatigue) dans ses appuis sans subir. Dans les descentes, là encore, pas trop de calculs à faire : on peut lâcher les chevaux grâce à l’amorti, à l’accroche Vibram Mega-Grip et aux crampons plutôt agressifs.

 

Toujours au chapitre de la semelle, l’accroche en terrain boueux est bonne, y compris en dévers. La semelle ne sature pas. On a noté, par contre, une rétention de terre dans les petites rainures qui ont sans doute une fonction mécanique.

 

Les coureurs supinateurs peuvent noter un tassement rapide de la mousse, c’est d’autant plus vrai quand le gabarit est imposant.

 

Dotée d’un drop de 4 millimètres, la Hoka One One Speedgoat 3 n’est pourtant pas une chaussure qu’il faut aller chercher, qu’il faut relancer et courir à tout prix sur l’avant. Son déroulé est naturel malgré ces 4 millimètres.

 

C’est une chaussure imposante par le design de sa semelle épaisse mais fine au niveau de l’empeigne. L’enveloppement du pied est précis, continu, jusque sur l’avant du pied. Il faut privilégier les chaussettes fines et veiller à la prendre la bonne taille Hoka en prévoyant le gonflement du pied sur du long.

Le talon est fermement maintenu dans un combo de mousses et de renforts semi rigides. C’est un produit confortable et léger. Nous avons eu la bonne surprise en mettant la Hoka One One Speedgoat 3 sur la balance de la peser à 380 grammes, en 42 2/3. C’est plus léger qu’annoncé sur le catalogue : 292 grammes en 42 2/3. C’est assez rare pour être signalé, les marques minorant généralement le poids de leurs produits.

 

Le lacet large, classique, réparti bien la pression du serrage sur la fine languette. La première partie coulisse alors que celle située sur l’avant du pied nécessite une intervention afin d’affiner la tension.

 

Le pare-pierres est très efficace et ne rigidifie pas l’avant de la chaussure. Il est très bien intégré dans la structure de la Hoka. Au chapitre de la fabrication, le niveau de qualité est fidèle au standard Hoka One One : c’est un sans faute. Ce qui ne veut pas forcément dire qu’il s’agit d’un produit durable. Seul un essai longue durée et les retours des lecteurs Test4outside pourra nous le confirmer.

 

La Hoka One One Speedgoat 3 est une évolution soft de la version précédente. On retrouve son amorti très présent, son confort et son grip qui ont forgé sa réputation et fait son succès. Les coureurs cherchant une chaussure connectée plus directement au terrain (moins d’amorti) passeront leur chemin.

 

"La Hoka One One Speedgoat 3 est une évolution soft de la version précédente. On retrouve son amorti très présent, son confort et son grip qui ont forgé sa réputation et fait son succès. Les coureurs cherchant une chaussure connectée plus directement au terrain (moins d’amorti) passeront leur chemin."

Notes

  • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • Maintien du pied
    8,5
  • Qualité de l’amorti
    8
  • Accroche
    9
  • Assise au sol
    8
  • Pare pierres
    7,5

Prix : 140

Poids

280
32 mm 28 mm4 mm

Largeur pied

S

TYPE DE PIED

Pronateur Universel Supinateur

Note globale

8.00

TEST LONGUE DUREE

novembre 2019

Nous avons utilisé cet équipement sur une longue période de temps
Voici ce que nous pensons après une utilisation intensive :

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS SUR CE PRODUIT ?

Recevez vos réponses par email. Avez-vous une question particulière concernant la conception, l'utilisation, la durabilité ou autre sur un produit testé? Nous répondrons à votre question personnellement.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CE PRODUIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • TREKKING
    • VIA FERRATA
    • CANYONING
    • SKI
    • RAQUETTES
    • SKI RANDONNÉE
    • TRAIL RUNNING
    • ALPINISME
    • ESCALADE
    • VTT
    • VÉLO ROUTE
    • TRIATHLON
UP