Chaussures
Produit 2019
Homme, Femme

Merrell Choprock

La Choprock est présentée par Merrell comme étant une chaussure pour « sentier humide ». La définition de cette chaussure nous semble très parcellaire voire erronée.

 

Nous avons pu passer du temps avec la Merrell Choprock qui possède pour nous, un spectre d’action beaucoup plus large : randonnée aquatique, canyoning, kayak, rafting et même swirun sur des distances courtes…

 

Car sa conception fait d’elle une chaussure très à l’aise dans le milieu aquatique. Son mesh très aéré permet d’évacuer très rapidement l’eau. Sa semelle est également dotée d’orifices (quatre de chaque côté) qui ont la même mission. La semelle intercalaire est aussi très largement trouée pour favoriser l’évacuation (vers les huit trous). L’eau sort principalement par le mesh très ajouré qui laisse passer aussi le sable…

Tous les matériaux sont pensés pour ne pas garder l’humidité et sécher rapidement. Sortie du carton, la Merrell Choprock pèse 318 grammes en taille 43. Une fois plongée dans un ruisseau ou en mer, son poids monte à 360 grammes, ce qui est tout à fait honorable. On sent à peine ces quelques grammes supplémentaires.

Les crampons s’usent assez rapidement, c’est classique sur ce type de chaussure à la gomme tendre.

 

Attention, cette Merrell est une vraie chaussure pour marcher, avec certes, des points nettement en retrait comme l’amorti quasi inexistant et la remontée des pierres pointues sous l’avant du pied. Mais son comportement général est assez proche d’une chaussure de trail minimaliste. Sa semelle Vibram offre un grip puissant, dans la boue (elle ne sature pas) et sur les rochers au fond d’un ruisseau ou sur des berges glissantes que l’on doit emprunter pour s’extirper d’une zone humide. Elle est vraiment rassurante dans tous les passages scabreux : l’accroche est présente jusque sur le bout du pied, le talon bien maintenu.

La semelle possède une rigidité en torsion très moyenne, on peut la qualifier de souple : les dévers sont plutôt bien négociés grâce à la proprioception naturelle du pied mais il ne faut pas que ça dure trop longtemps car la chaussure aide peu.

 

L’avant du pied, mais aussi les parties latérales sont bien protégés par des renforts qui modifient l’équilibre de la Choprock (inertie sur l’avant du pied) mais c’est pour la bonne cause : on peut vraiment marcher dans l’eau sans crainte de heurter un cailloux et se blesser les orteils.

Le chaussage est relativement aisé, la Merrell Choprock est conçue comme un chausson. Le pied se glisse facilement quand la chaussure est sèche. L’opération demande un peu d’attention avec le pied mouillé : il faut s’aider des deux sangles disposées sur le cou-de-pied et le talon. Pratique : on peut utiliser l’une de ces deux boucles pour pendre la Merrell Choprock et la faire sécher…

 

Le lacet gagnerait à être un peu plus hydrophobe mais, globalement, il fait le job. Ne pas oublier de faire un double nœud, il a tendance à se défaire dans l’eau. Par contre, il coulisse bien sur le cou-de-pied et permet un serrage affiné. L’enveloppement du pied est bon et l’on ne perd pas la chaussure dans l’eau. Si par mégarde, on laisse tomber la chaussure à l’eau, elle flotte.

 

Si l’on veut courir avec la Merrell Choprock, on pense bien entendu à de courts distances en swimrun, il ne faut pas s’attendre à des miracles d’une semelle pas conçue pour cet usage : le retour est peu dynamique et l’absence d’amorti fatigue rapidement. Par contre, les coureurs fore foot peuvent l’apprécier…

 

Il nous a semblé que la Merrell Choprock taillait un peu plus petit que le standard actuel : attention en cas de commande en ligne. Elle se porte avec ou sans chaussettes. On préfère « sans », la présence du mesh est nette sur le cou-de-pied mais on s’habitue rapidement.

 

Son look plutôt « rustique » confirme sa solidité.

 

La Merrell Choprock est bien plus qu’une chaussure pour sentiers humides. Elle est à l’aise dans les milieux aquatiques ou proches de l’eau. Grâce à une semelle très accrocheuse et une évacuation de l’eau ultra rapide, elle peut voir son champ d’action élargi au canyoning, à la randonnée aquatique et pourquoi pas, à certains swimrun courts.

"La Merrell Choprock est bien plus qu’une chaussure pour sentiers humides. Elle est à l’aise dans les milieux aquatiques ou proches de l’eau. Grâce à une semelle très accrocheuse et une évacuation de l’eau ultra rapide, elle peut voir son champ d’action élargi au canyoning, à la randonnée aquatique et pourquoi pas, à certains swimrun courts."

Notes

  • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • ÉVACUATION EAU
    9
  • ACCROCHE
    8
  • CONFORT
    6
  • SOLIDITÉ
    8
  • QUALITÉ DU SERRAGE
    7
  • PRÉCISION
    6

Prix : 120

Poids

318

Note globale

7.33

TEST LONGUE DUREE

décembre 2019

Nous avons utilisé cet équipement sur une longue période de temps
Voici ce que nous pensons après une utilisation intensive :

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS SUR CE PRODUIT ?

Recevez vos réponses par email. Avez-vous une question particulière concernant la conception, l'utilisation, la durabilité ou autre sur un produit testé? Nous répondrons à votre question personnellement.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CE PRODUIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • TREKKING
    • VIA FERRATA
    • CANYONING
    • SKI
    • RAQUETTES
    • SKI RANDONNÉE
    • TRAIL RUNNING
    • ALPINISME
    • ESCALADE
    • VTT
    • VÉLO ROUTE
    • TRIATHLON
UP