Polyvalentes
Produit 2019
Homme, Femme

ON Running Cloudventure

Pour tester une chaussure ON, il faut être dans un état d’esprit particulier : être prêt à accepter des sensations différentes, à courir avec un produit au rendu inhabituel. Nous avons vécu l’apparition sur le marché du trail et du running des chaussures oversize. On se souvient de la façon dont la presse spécialisée a accueilli ces produits avec peu de curiosité et de compréhension et parfois un rejet marqué. Même scénario avec l’avènement du minimalisme : il a fallu le best-seller de Christopher MacDougall, Born To Run pour faire passer l’idée que la chaussure de running ne se résumait pas forcément à un amorti, un soutien de l’arche du pied et du marketing tel que l’on avait pu le vivre depuis des décennies. Aujourd’hui, le marché est plus ouvert aux innovations, qu’elles soient disruptives ou non, aux nouvelles marques.

La marque suisse ON Running joue dans cette catégorie, celle des outsiders intelligents qui écrivent leur propre histoire. En triathlon, sur route, le magnifique logo ON est de plus en plus lisible. Reste à être plus présent en trail running, un marché largement occupé par quelques marques très actives. La Cloudventure a pour mission de défendre les couleurs de la marque sur les chemins. Nous avons pu la tester longuement durant l’hiver et le printemps.

 

On remarque d’emblée la qualité de fabrication, d’assemblage. Tous les matériaux sont parfaitement ajustés au dixième de millimètre, rien ne dépasse et les collages passent inaperçus. On a particulièrement aimé le sens du détail, les lignes magnifiques et la finesse de la réalisation. Bref, il s’agit d’un très bel objet que nous avons eu du mal à molester, à tremper dans la boue des chemins. Car la ON Cloudventure ne dépareille pas en ville, elle a du style et son design ne laisse pas indifférent.

 

Dès qu’on la prend en main, on note son poids assez élevé, 310 grammes constatés sur notre balance, en taille 43 (attention cette chaussure taille petit). Le poids est réparti de manière non linéaire : prononcé en talon et sous les métatarses. Dans la foulée, ça ne se fait pas trop sentir.

 

Quand on fait connaissance avec la ON Cloudventure, on est curieux de découvrir sa semelle atypique qui forge son ADN. Fidèle à la marque, la Cloudventure est équipée d’éléments en caoutchouc creux. Ils ont pour mission d’assurer l’amorti et la relance. Sur le terrain, notamment sur des parties roulantes, plutôt dures, on obtient sur l’avant du pied une filtration présente mais peu marquée et surtout une semelle propice à la relance. En talon, la filtration est plus importante mais ça reste très loin de certaines chaussures à l’amorti important. Pour tout dire, on s’attendait à un amorti plus mœlleux. Pour résumer, l’amorti est présent quand on en a besoin, quand ça tape fort (dans une descente sur des cailloux pointus par exemple) mais dans la plupart des cas, on a une chaussure qui est en connexion avec le sol.

 

Avec un drop de 6 millimètres, la ON Cloudventure présente une cote dans la moyenne de ce type de produit. Si on a parfois l’impression d’être dans une position un peu plus haute (vue de l’esprit trompé par la hauteur des crampons ?), après vérification avec une chaussure d’une autre marque ayant le même drop, ce n’est pas le cas, le pied est à la même hauteur.

 

La ON Cloudventure procure des sensations très originales à cause, ou grâce, à sa semelle qui présente une nervure centrale. Ce profond sillon en Y joue sur la rigidité en torsion. En effet, sous les métatarses, on a trois zones. De chaque côté du pied, notamment en dévers, la semelle s’adapte latéralement, c’est d’ailleurs amplifié par la souplesse des crampons. A noter, les petits cailloux peuvent se coincer dans l’extrêmité des branches du Y. Donc, la semelle joue latéralement pour une meilleure proprioception tout en gardant en son centre une zone plutôt rigide pour la transmission directe des appuis.

Quand on découvre la ON Cloudventure, on peut être surpris par l’avant de la semelle doté d’un très haut pouvoir de traction, comme si elle mordait le terrain pour avancer. Ce grip est nettement moins convaincant en dévers où la chaussure assure moins de maintien latéralement. C’est un paradoxe puisque la Cloudventure se comporte plutôt bien à la montée (grip puissant) et à la descente : belle absorption des chocs, seuls les dévers sur herbe couchée, dalles mouillés, pente boueuse, lui font perdre des points.

 

La semelle qui possède des espaces ajourés peut se remplir de boue, petits cailloux parfois, de neige…

 

Le talon est bien maintenu et le confort général très bon, la douceur des matériaux est nette, la doublure intérieure est vraiment agréable au dessus des orteils, latéralement : nous avons adoré. Une chaussure que l’on peut presque porter pieds nus (ADN de la marque très présente en triathlon ?).

 

Très facile à chausser, la ON Cloudventure a soigné le cou-de-pied : la pression du lacet est très bien répartie grâce à une languette de haut niveau (un pied de nez à certaines marques qui en sont restées aux languettes ultra épaisses), fine mais protectrice. On note sa partie ventilée sur l’avant du pied. Il faut s’attarder sur le lacet plat, ultra fin : deux millimètres de largeur. Malgré son diamètre réduit, il ne procure pas de point dur (merci la languette technique). Même si il ne coulisse pas sur la partie avant du pied, l’ajustement est aisé, rapide. Il suffit aussi d’un simple nœud pour qu’il reste serré. On adore sur l’avant du pied, l’attache du lacet asymétrique orientée vers le gros orteil. Idem pour les passages du lacet : simplement superbes. Bravo pour le dernier œillet qui reprend le logo ON.

 

Le pare pierre est superbement bien intégré au reste de la chaussure. Bi-densité, il est efficace. On ne le sent pas au niveau des orteils. La zone de la tœ box est plutôt étroite, il faut avoir à l’esprit cette spécificité au moment de l’achat : les pieds larges se porteront sur une autre modèle.

 

Bravo pour les petits détails, voire les clins d’oeil : le petit drapeau suisse suivi de la mention Swiss Engineering (présent uniquement sur la chaussure droite), les petits logos « On » disposés sobrement et judicieusement. Pas de doute, les lignes et l’esthétisque de cette chaussure sont superbes.

 

 

La ON Cloudventure est une chaussure de trail originale qui affiche une esthétique superbe ainsi qu’une qualité de fabrication de très haut niveau. Il s’agit d’une chaussure au caractère disruptif dans ses sensations du fait d’une semelle qui na rien à voir avec les standards du marché. On aurait aimé que le poids soit un peu plus maitrisé pour être totalement conquis. Un produit à découvrir.

 

"La ON Cloudventure est une chaussure de trail originale qui affiche une esthétique superbe ainsi qu’une qualité de fabrication de très haut niveau. Il s’agit d’une chaussure au caractère disruptif dans ses sensations du fait d’une semelle qui na rien à voir avec les standards du marché. On aurait aimé que le poids soit un peu plus maitrisé pour être totalement conquis. Un produit à découvrir."

Notes

  • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • Maintien du pied
    8
  • Qualité amorti
    8
  • Accroche
    7
  • Assise au sol
    7
  • Pare pierres
    9

Prix : 159,95

Poids

310
6 mm

Largeur pied

M

TYPE DE PIED

Pronateur Universel Supinateur

Note globale

7.80

TEST LONGUE DUREE

mai 2019

Nous avons utilisé cet équipement sur une longue période de temps
Voici ce que nous pensons après une utilisation intensive :

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS SUR CE PRODUIT ?

Recevez vos réponses par email. Avez-vous une question particulière concernant la conception, l'utilisation, la durabilité ou autre sur un produit testé? Nous répondrons à votre question personnellement.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CE PRODUIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • TREKKING
    • VIA FERRATA
    • CANYONING
    • SKI
    • RAQUETTES
    • SKI RANDONNÉE
    • TRAIL RUNNING
    • ALPINISME
    • ESCALADE
    • VTT
    • VÉLO ROUTE
    • TRIATHLON
UP