Sacs à dos
Produit 2019
Homme

OSPREY KESTREL 48

Le sac à dos OSPREY KESTREL  48 est destiné aux randonneurs qui souhaitent réaliser des courses de montagne (randonnées alpines et/ou glacières) sur quelques jours en autonomie.

Revue du sac « avant de sortir » et premières impressions.

Les différents rangements :

Le sac dispose d’un volume suffisant pour partir plusieurs jours en autonomie.Le compartiment principal peut être scindé en deux au moyen d’une séparation que l’on maintient grâce à deux attaches et petites sangles, système qui permet de régler le volume de la partie basse (plus astucieux qu’un zip intérieur fixe).
La partie basse est accessible de l’extérieur au moyen d’un zip très fluide. On peut y ranger un sac de couchage.
La partie haute s’ouvre et se ferme à l’aide d’un cordon qui coulisse sans effort (photo). Elle est accessible également par un zip latéral sur toute la hauteur.

Sur un côté, on trouve une grande poche assez plate et zippée (qui fait pratiquement la hauteur du sac).

De chaque côté, on a de quoi ranger une gourde d’un bon litre dans untissuà maille fine et élastique (photo) (attention à la fragilité à long terme).

Sur le devant, on remarque une poche ouverte, facile d’accès, pour y ranger par exemple un vêtement, des chaussons d’escalade, une carte ou tout objet pas trop volumineux.

Il est possible d’y glisser des crampons à condition qu’ils soient protégés, ni la toile en nylon du sac, ni les filets latéraux de cette poche n’étant conçus pour cela.

Sur le dessus, le rabat supérieur du sac comprend une poche extérieure assez vaste pour un fond de sac, une poche « filet » intérieure avec une sangle pour fixer les clefs, les deux avec zip (photos).

Sur la ceinture, nous avons apprécié une poche zippée de chaque côté, pour le petit matériel ou les petites vivres de courses, facile d’accès. Sous le sac, la rain cover se range dans une poche également (photo). La taille de la rain cover semble insuffisante si on ajoute une tente ou un matelas sous le sac.

L’ensemble est équipé de sangles de compression hautes et basses, deux petites sangles sous le sac pour installer une toile de tente par exemple, et au niveau du sternum une sangle avec sifflet.

 

Latoile nylondu sac semble robuste et imperméable (à quel point ?), au moins déperlante. Il faudra également vérifier l’imperméabilité des zips.

 

Les accessoires :

Un porte-bâtons très original sur la sangle gauche du sac permet de les ranger et de les reprendresans ôter le sac (photo) (Système Stow-on-the-go). Il semble très pratique pour un passage plus technique où l’on doit poser les mains pendant une randonnée. Ce point a été vérifié lors de la première sortie.

Deux porte-piolets sont disponibles. On peut se demander pourquoi il n’y a pas de petite sangle élastique pour coincer le manche du piolet comme sur le Osprey KESTREL 38.
La sangle de compression haute joue ce rôle à condition de bien la serrer pour que le piolet ne bouge pas (photo).

 

Derrière le filet tendu pour le dos, nous avons pu remarquer qu’OSPREY a prévu de glisser la poche à eau (photo).

La rigidité du dos permet de ne pas être gêné par la poche à eau, en revanche, quand le sac est déjà rempli, il parait difficile de glisser la poche à eau. Il conviendra donc de le faire avant.

 

Le portage :

Dos bien galbé, bien aéré, le sac repose parfaitement sur les reins (photo), la sangle ventrale est très facile à manipuler (photo), les sangles en haut des bretelles aussi, et l’ensemble en fait un sac parfaitement collé contre le dos plutôt prédisposé à porter des charges assez lourdes.
En terme de poids, il se positionne plutôt bien vis-à-vis de ses concurrents, compte tenu de la robustesse qu’il semble présenter.

 

 

 

Revue du sac « après une première sortie »

Une première sortie pendant cinq à six heures nous a permis de vérifier l’efficacité et le confort du portage.
Nous l’avons chargé d’environ 12 kg de matériel, en utilisant la plupart des poches, mais sans « remplir » totalement le sac.

Le Osprey Kestrel 48 est parfaitement collé au dos (photo), et malgré tout, bien aéré. Les bretelles sont confortables, le réglage de la sangle ventrale cale parfaitement le sac sur les reins.

 

Nous avons pu également tester l’accès aux différents compartiments du sac.

Nous n’avons pas rencontré de point négatif à ce sujet. Nous avons pu ranger une corde de randonnée de 20 mètres dans la grande poche latérale zippée (photo). Pour les crampons, nous avons testé avec ou sans sac de protection dans la poche de devant, nous conseillons avec sac de protection (photo).

 

Dans un premier temps nous avons utilisé l’ouverture zippée du compartiment principal du sac pour sortir la pipette de la gourde rangée dans le sac (photo).

Lors d’une autre sortie, nous avons pu glisser une poche à eau à l’arrière du sac comme l’a conçu OPSREY (photo). Il vaut mieux effectivement installer la poche avant que le sac ne soit rempli.

 

Le porte-bâtons latéral sur la bretelle s’est révélé assez pratique et pas gênant pour la marche ou les mouvements.

 

Nous avons regretté l’absence de rappel de charge au niveau des bretelles (accessoire très apprécié par les randonneurs surtout pour les charges assez lourdes sur de longues durées).

 

Nous n’avons pas testé l’imperméabilité du sac, en revanche la robustesse de la toile nylon est avérée, excepté pour les poches latérales en maille élastique qui semblent déjà se déformer après une sortie.

 

 

 

Le Osprey Kestrel 48  a prouvé sur ces premières sorties, son caractère polyvalent et suffisamment technique pour permettre aux randonneurs d’accéder aux petites courses alpines et randonnées glacières, sur plusieurs jours en autonomie. Un test de plus longue durée devrait confirmer les qualités de ce sac.

 

 

"Le Osprey Kestrel 48  a prouvé sur ces premières sorties, son caractère polyvalent et suffisamment technique pour permettre aux randonneurs d’accéder aux petites courses alpines et randonnées glacières, sur plusieurs jours en autonomie. "

Notes

  • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • ERGONOMIE
    8
  • CONFORT PORTAGE
    9
  • POIDS
    7
  • SOLIDITÉ
    8
  • ACCESSOIRES
    7

Prix : 179

Poids

1780

Note globale

7.80

TEST LONGUE DUREE

août 2019

Nous avons utilisé cet équipement sur une longue période de temps
Voici ce que nous pensons après une utilisation intensive :

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS SUR CE PRODUIT ?

Recevez vos réponses par email. Avez-vous une question particulière concernant la conception, l'utilisation, la durabilité ou autre sur un produit testé? Nous répondrons à votre question personnellement.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CE PRODUIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • TREKKING
    • VIA FERRATA
    • CANYONING
    • SKI
    • RAQUETTES
    • SKI RANDONNÉE
    • TRAIL RUNNING
    • ALPINISME
    • ESCALADE
    • VTT
    • VÉLO ROUTE
    • TRIATHLON
UP