Chaussures
Produit 2020
Homme, Femme

Asics GlideRide

Les grandes marques de running déploient des trésors d’imagination afin d’innover au niveau des semelles. Dans cette veine, Asics, avec la GlideRide propose une chaussure aux sensations tout à fait originales. La tige, l’empeigne, sont pourtant traditionnelles et remplissent sans fléchir leur mission d’enveloppement du pied. Non, la nouveauté est à découvrir plus bas, au niveau de l’interface pied/route.

 

On découvre une chaussure à la semelle très épaisse que l’on peut qualifier d’oversize. Le coureur se trouve haut par rapport au sol. Autre feeling : on aurait parié que le drop était plus élevé que les 5 millimètres annoncés. Un sentiment trompeur sans doute dû à l’avant très relevé (façon rocking chair) qui fait basculer le coureur vers l’avant afin de le lancer et relancer dans la foulée. L’axe de rotation se trouve un peu avant la naissance des orteils.

Ensuite, vient un appui tout à fait caractéristique de l’Asics GlideRide, celui de l’arrière du pied. Si le talon est bien câlé au fond de la chaussure, la semelle est très vivante selon tous les axes. Cette zone offre un amorti important dont le point dur s’obtient très tardivement, on a donc un grand mœlleux. C’est vrai sur le plan longitudinal mais aussi latéral, ce qui plus étonnant voire… déstabilisant. L’assise au sol est donc peu directe, elle est très largement filtrée par cette interface qui évolue et s’adapte en fonction de la pose de l’arrière du pied. Cette imprécision en talon étonne de prime abord. Puis on s’habitue et l’on vient plus médio pied. Le confort est élevé car les articulations n’enregistrent pas les vibrations de la route. Mais, sur le long terme ou en cas de longue distance, quelle peut être l’incidence au niveau des tendons et des muscles qui compensent ? Quelle est la durabilité de ces mousses très souples ?

En tout cas, l’Asics GlideRide est l’une des chaussures que l’on prendrait pour courir des longues distances. Ses mousses de confort sont bien disposées et efficaces, le volume de l’avant pied bien calculé et l’enveloppement du talon douillet. Pesée par nos soins à 320 grammes en taille 42,5, l’Asics GlideRide pourrait perdre quelques grammes (languette par exemple). Asics a sans doute poussé le curseur du confort plus loin alors qu’Hoka One One avec sa Clifton Edge propose une chaussure plus légère (242 gramme en 42 2/3) mais moins agréable. Idem pour le degré de performance.

 

Le lacet plat coulisse peu et demande de l’attention pour être initialement réglé mais ensuite, il ne bouge pas. La construction est très soignée, pas de traces de colle ou d’assemblages hésitants. Pas de doute, c’est un bel objet.

 

L’Asics GlideRide est une chaussure très confortable, pour la route, que l’on préconise pour de longues distances. Son amorti, élevé et particulier, demande un certain temps d’adaptation.

 

 

"L’Asics GlideRide est une chaussure très confortable, pour la route, que l’on préconise pour de longues distances. Son amorti, élevé et particulier, demande un certain temps d’adaptation."

Notes

  • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • Maintien du pied
    8
  • Qualité amorti
    8
  • Assise au sol
    7
  • Déroulé
    8
  • Confort
    9

Prix : 160

Poids

320
5 mm

Largeur pied

M

TYPE DE PIED

Pronateur Universel Supinateur

Note globale

8.00

TEST LONGUE DUREE

Nous avons utilisé cet équipement sur une longue période de temps
Voici ce que nous pensons après une utilisation intensive :

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS SUR CE PRODUIT ?

Recevez vos réponses par email. Avez-vous une question particulière concernant la conception, l'utilisation, la durabilité ou autre sur un produit testé? Nous répondrons à votre question personnellement.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CE PRODUIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • TREKKING
    • VIA FERRATA
    • CANYONING
    • SKI
    • RAQUETTES
    • SKI RANDONNÉE
    • TRAIL RUNNING
    • ALPINISME
    • ESCALADE
    • VTT
    • VÉLO ROUTE
    • TRIATHLON
UP