Chaussures
Produit 2020
Homme, Femme

Salomon Sonic 3 Accelerate

Le ticket d’entrée pour intégrer les grandes marques de running sur route est très élevé. Si Salomon est indéniablement une réussite en trail running, le chemin est plus compliqué pour s’imposer sur asphalte malgré des produits qui fonctionnent (Sonic) : l’image et les innovations techniques sont les deux fers de lance du succès.

 

Nous suivons depuis plusieurs saisons la gamme Salomon Sonic, nous avons testé la Sonic RA Pro et la Sonic RA Max.

 

La Salomon Sonic 3 Accelerate est une chaussure d’entrainement qui adopte une nouvelle semelle. Pesée à 230 grammes en taille 42 2/3, elle présente le même poids qu’une Hoka One One Mach 3. La Salomon est aussi parfaitement exploitable sur des pistes roulantes voire des single peu techniques. On peut d’ailleurs noter la présence d’une protection à l’avant de la chaussure faisant office d’un mini pare pierres. Sa construction, sa semelle plutôt bien crantée et accrocheuse sur nombre de surfaces, augmente sa plage d’utilisation pour faire de la Salomon Sonic 3 Accelerate une vraie chaussure polyvalente.

 

Mais que vaut-elle sur route, son programme initial ?

On note d’emblée un bel appui au sol, franc, direct, sain. Le talon est bien enveloppé et soutenu : pas d’affaissement de la mousse en pronation. Idem pour la voute plantaire : tout reste dans l’axe sans déformation.

 

Dès les premières foulées, on découvre une chaussure ferme avec un amorti diffus sur l’avant du pied et un peu plus présent sur l’arrière du pied. Ce dosage Salomon permet une transmission directe et une relance intéressante mais il ne faut pas compter sur le confort d’une filtration douillette. Pour autant, la Salomon Sonic 3 Accelerate ne se coure pas forcément « juste », les petites erreurs de placement sont sans conséquences : pas de gros chocs ni de déformation de la chaussure. On a aimé son côté sain, la transmission directe de l’énergie, sa stabilité au sol, son déroulé. Bien sûr, elle reste en retrait par rapport aux bêtes de courses des grandes marques de running mais il faut considérer que la Salomon est une chaussure d’entrainement. L’amorti est constant, c’est assez étonnant, que l’on aille vite ou pas, on a quasiment le même retour de la chaussure. Le point dur s’obtient rapidement, pas d’effet spongieux comme chez certaines marques.

 

Sur des distances courtes voire au-delà (semi-marathon), pour des séances d’entrainement, il s’agit d’un bon produit. Son drop de 6 millimètres est une bonne côte pour ne pas se blesser et relancer sans trop tirer sur les mollets.

 

L’enveloppement du pied est précis, on a une chaussure au volume plutôt fin au niveau des métatarses. La zone du cou-de-pied assure un bon maintien et reste agréable car la languette est bien étudiée, à la fois fine et mœlleuse. Toute la zone en dessous des malléoles est traitée à la façon de l’Arc’Teryx Norvan SL, une chaussure de 2019. La recette ? Une fine bande de confort et au-dessus, tout autour du pied, un matériau extrêmement fin. On n’a donc aucune bordure, couture, renfort : juste un collage (thermoformage ?). Les avantages : aucun contact/friction avec la malléole en cas de forte flexion latérale, légèreté de l’ensemble. Mais cette solution technique provoque des plis disgracieux autour du pied (la poussière, petits cailloux peuvent même pénétrer). Sur l’Ar‘Teryx, les metteurs au point avaient rajouté une petite encoche pour passer le doigt afin de faciliter le chaussage. Elle est absente sur la Salomon Sonic 3 Accelerate car finalement, le chaussage se fait sans trop forcer. La sensation de peu de matière autour de la cheville est étonnante au départ, l’impression de peu de tenue. Ensuite, on s’habitue notamment au confort dans cette zone.

 

La Salomon Sonic 3 Accelerate est construite avec soin.

 

Le lacet plat se manipule aisément et assure un réglage jusque sur l’avant du pied : bonne répartition de la pression et de la tension. Ce lacet est un peu long, on peut facilement lui faire perdre quelques centimètres.

 

En matière de look et de construction, on remarque la ligne très épurée de cette chaussure, finalement classique mais belle. A noter, le (beau) mesh recouvre intégralement l’infrastructure de la chaussure alors que d’habitude c’est l’inverse : renforts, matériaux divers sont disposés par-dessus le mesh. Certains testeurs ont senti la pliure au niveau des orteils, sensation qui s’est dissipée après quelques kilomètres.

 

 

Conçue pour l’entrainement sur route, cette Salomon Sonic 3 Accelerate est à la fois légère, réactive car relativement ferme dans ses appuis. Avec son grip et sa tenue générale, elle est également un produit polyvalent pour d’éventuelles sorties hors des routes, en terrain peu technique.

 

 

"Conçue pour l’entrainement sur route, cette Salomon Sonic 3 Accelerate est à la fois légère, réactive car relativement ferme dans ses appuis. Avec son grip et sa tenue générale, elle est également un produit polyvalent pour d’éventuelles sorties hors des routes, en terrain peu technique."

Notes

  • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • Maintien du pied
    8
  • Qualité amorti
    7
  • Assise au sol
    8
  • Déroulé
    8
  • Confort
    8

Prix : 140

Poids

230
6 mm

Largeur pied

S

TYPE DE PIED

Pronateur Universel Supinateur

Note globale

7.80

TEST LONGUE DUREE

Nous avons utilisé cet équipement sur une longue période de temps
Voici ce que nous pensons après une utilisation intensive :

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS SUR CE PRODUIT ?

Recevez vos réponses par email. Avez-vous une question particulière concernant la conception, l'utilisation, la durabilité ou autre sur un produit testé? Nous répondrons à votre question personnellement.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CE PRODUIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • TREKKING
    • VIA FERRATA
    • CANYONING
    • SKI
    • RAQUETTES
    • SKI RANDONNÉE
    • TRAIL RUNNING
    • ALPINISME
    • ESCALADE
    • VTT
    • VÉLO ROUTE
    • TRIATHLON
UP