Chaussures
Produit 2021
Homme, Femme

Salomon S/Lab Phantasm

Salomon qui occupe une place de leader dans le domaine du trail running, tente de pénétrer le marché du running route avec une nouvelle offensive, ciblée très haut de gamme cette fois et 100 % performance. Mais les places sont très chères, les grandes marques du running opèrent un renouvellement continuel et la technicité des chaussures évolue très vite.

 

Avant de livrer nos impressions de notre test terrain, on a quelques interrogations concernant cette Phantasm qui a fait parler d’elle lors de la tentative de record de 24 heures de Kilian Jornet.

La première interrogation concerne l’absence de plaque carbone sur un produit à 180 euros, avec 20 euros de plus (on n’est plus à ça près avec ce type de produit), on a une Asics Metaracer par exemple. Même si le gain en temps de la plaque carbone n’est pas si énorme que ça, on a généralement une chaussure plus réactive et un amorti plus confort tout en gardant le niveau de performance : on s’use moins et la foulée se dégrade moins. Oui, bien sûr, le phénomène de la plaque carbone se drape dans le marketing mais le marché du haut de gamme route s’est clairement orienté vers ce type de produits. À la décharge des marques n’adoptant pas le carbone, se pose également la question du recyclage compliqué de ce type de produit…

 

La deuxième interrogation concerne la semelle. Sur la Salomon S/Lab Phantasm, on a une certaine proximité avec le sol qui favorise la relance orchestrée par les très bons coureurs. Quitte à s’attirer les foudres des metteurs au point Salomon, on aurait plus vu une semelle modifiée du type Salomon S/Lab Pulsar qui nous a franchement emballés (c’est pourtant un modèle trail running). Son énergie, son retour, son confort auraient pu ainsi rapprocher les sensations de la Phantasm des chaussures à plaques carbone. Pour tout dire, la semelle de la Pulsar nous semble mieux née que celle de la Phantasm. La Salomon S/Lab Pulsar est également curieusement plus légère que la Salomon S/Lab Phantasm, oui, ça se joue à quelques grammes près (175 grammes constatés pour la Pulsar, 195 pour la Phantasm)… On n’a sans doute pas tous les éléments techniques, industriels pour juger d’un tel choix.

 

Alors, cette Salomon S/Lab Phantasm, elle donne quoi exactement dans la foulée ? Comme signalé, on a une chaussure très légère, très directe dont la transition est efficace. Fluide, très stable (pas de dérive, ni d’affaissement intérieur), elle présente un point dur assez rapidement atteint après une courte phase d’amorti. Pour celui qui a une foulée très efficace, elle permet de relancer, de pousser fort. Par contre, il faut être capable de déployer ce geste propre avec l’arrivée de la fatigue. Arrivé à ce point, la chaussure n’aide pas. Il faut donc être un coureur élaboré. Là où les modèles à plaque carbone offrent (paradoxalement) un certain confort, la Salomon S/Lab Phantasm est plus exigeante.

On retrouve un arrière fin, un shape désormais adopté par la plupart des marques mais avec cette Salomon S/Lab Phantasm, on n’enregistre pas d’instabilité.

 

Difficile de parler de la Salomon S/Lab Phantasm sans aborder tout ce qui se trouve au-dessus de la semelle ! En effet, l’enveloppement du pied est traité de manière très originale, en transparence. Quelle légèreté, quelle précision dans la fabrication ! Salomon a réussi à faire un enveloppement du pied extrêmement souple quasiment comme une chaussette… La structure n’assure en apparence aucun maintien et pourtant… on ne sent pas de flottement, d’imprécision. Un travail superbe. Se pose d’ailleurs la question de la chaussette. Elle sera, dans tous les cas, très fine. On a aussi couru la Salomon S/Lab Phantasm pied nu, ça fonctionne très bien, aucune friction enregistrée sur de courtes distances. La respirabilité est maximale avec ce mesh présent sur toute la structure. Un bémol ? Si la chaussure est superbe à la sortie de la boite, une fois le pied dedans, on voit… l’intérieur et donc son pied (voir photo), sa chaussette… c’est tout de suite moins esthétique.

 

Au sujet du laçage, de la languette préformée, rien à signaler, c’est très efficace.

 

La Salomon S/Lab Phantasm conçue pour performer sur route propose une fabrication superbe, toute en transparence. Ses sensations restent très connectées au terrain dans le sens où elle présente moins de confort que la plupart des chaussures racing actuelles. La Phantasm s’adresse aux coureurs légers possédant une foulée élaborée.

 

"La Salomon S/Lab Phantasm conçue pour performer sur route propose une fabrication superbe, toute en transparence. Ses sensations restent connectées au terrain dans le sens où elle présente moins de confort que la plupart des chaussures racing actuelles. La Phantasm s’adresse aux coureurs légers possédant une foulée élaborée."

Notes

  • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • Maintien du pied
    9
  • Qualité amorti
    8
  • Assise au sol
    9
  • Déroulé
    9
  • Confort
    8

Prix : 180

Poids

195
20 mm 14 mm6 mm

Largeur pied

S

TYPE DE PIED

Pronateur Universel Supinateur

Note globale

8.60

TEST LONGUE DUREE

Nous avons utilisé cet équipement sur une longue période de temps
Voici ce que nous pensons après une utilisation intensive :

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS SUR CE PRODUIT ?

Recevez vos réponses par email. Avez-vous une question particulière concernant la conception, l'utilisation, la durabilité ou autre sur un produit testé? Nous répondrons à votre question personnellement.

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CE PRODUIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • TREKKING
    • VIA FERRATA
    • CANYONING
    • SKI
    • RAQUETTES
    • SKI RANDONNÉE
    • TRAIL RUNNING
    • ALPINISME
    • ESCALADE
    • VTT
    • VÉLO ROUTE
    • TRIATHLON
UP